Côte d’Ivoire : Buyo, dans son champ en pleine brousse, une veuve de 41 ans violée par un mineur de 16 ans

ICI1FO
ICI1FO Add a Comment 245 vues

Le violeur et la victime (image ICI1FO)

La brigade de gendarmerie de Buyo a interpellé, le lundi 23 mai 2022, Y.K.S.C., un mineur de 16 ans, pour viol sur dame K.A.S., une veuve âgée de 41 ans, dans son champ, a appris ICI1FO.COM de
source sécuritaire.

Dame K.A.S. résidente à Gnaboya, village situé dans la sous-préfecture de Dapéoua, une localité de Buyo (sud-ouest de la Côte d’Ivoire), appartenant au département de Soubré dans la Région de la Nawa, n’a pas encore fini de faire son deuil, après la disparition de son mari, qu’elle a été victime d’un autre malheur le lundi 23 mai 2022, en fin de matinée, a-t-on appris.

La pauvre veuve a été victime d’un viol alors qu’elle entretenait son champ qui lui permet de survivre. En attendant d’avoir un nouveau compagnon, cette veuve puise ses forces, lors des travaux champêtres, à travers des interprétations de chansons tradi-modernes de chansonniers de son terroir du centre de la Côte d’Ivoire. Mais en fin de matinée, les choses ont pris une autre tournure. Elle a entendu des pas de l’autre côté de son champ et pensé que c’est un paysan qui était de passage. C’était l’erreur qu’elle ne devait pas commettre.

Selon les informations reçues, à peine s’est-elle accroupie pour arracher une touffe d’herbes qu’un homme encagoulé et tenant une machette bien aiguisée bondit devant elle. Tremblant de tout son corps, elle supplie le quidam de ne point lui faire de mal. Mais l’homme en cagoule brandit sa machette en l’air et la menace de la précipiter chez son défunt mari si elle ne couche pas avec lui en pleine brousse. Les supplications de la veuve ne faisaient que décupler les pulsions de ce bambin doublé d’un détraqué sexuel qui n’hésite pas à ôter les habits de celle qui aurait pu être sa mère. Il “bave” encore plus lorsqu’il voit cette dame nue, avec une poitrine généreuse. Comme un fauve affamé, il bondit sur elle et tente de la sodomiser.

C’est au bord des larmes qu’elle raconte sa mésaventure

La pauvre dame qui feint d’être consentante, malgré les atroces douleurs ressenties sous les violents coups de boutoir du gamin, réunit toutes ses forces et se défait brusquement de la prise de son bourreau, avant de prendre la tangente en tenue d’Eve. Quand elle arrive au village, c’est au bord des larmes qu’elle raconte sa mésaventure. Le portrait-robot fait du bourreau orientent les recherches vers Y.K.S.C, un mineur désœuvré de 16 ans. Interpellé et soumis à un interrogatoire serré, il craque et passe aux aveux. Pour avoir reconnu être l’auteur de l’acte ignoble posé en plein champ, les parents de la victime décident de le laisser libre sans poursuite judiciaire.

Mais l’information parvient à des éléments de la Brigade de gendarmerie de Buyo en patrouille dans le village de Gnaboya. Ils refusent de laisser l’acte impuni. C’est ainsi qu’ils ont interpellé le détraqué sexuel, avant de le conduire à leur base pour le placer en garde à vue, en attendant une enquête complète.

La victime a été conduite à l’hôpital général de Buyo pour sa prise en charge médicale.

Christ Yoann pour ICI1FO

Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

60 − = 51

vous ne pouvez pas copier du contenu sur ce site