FLASH INFO

Côte d’Ivoire : Selon la DITT, « La PLCC est disponible pour toute victime d’infractions sur les réseaux sociaux »

Des participants (image ICI1FO)

Infos à la une

Dernières Infos

Commentaire

+ 44 = 52


Warning: Array to string conversion in /htdocs/ici1fo.com/wp-content/plugins/wpac-like-system/inc/reactions.php on line 188
Array

La Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) est en droit d’agir pour toute victime d’infraction sur les réseaux sociaux, que ce soit pour le gouvernement, l’opposition, les entreprises, les opérateurs économiques, les citoyens…

Le directeur de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Colonel major Moussa Ouattara, l’a rappelé ce jeudi 16 mai 2024 au cours de Gouv’Space, un salon d’échanges audio du Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG), sur X (ex-Twitter).

« La PLCC, présente sur l’ensemble des réseaux sociaux, est à l’écoute de tous les internautes », a souligné le Colonel major Moussa Ouattara. Il a encouragé toute personne qui s’y est rendue victime de contacter la Plateforme pour ouverture d’enquête.

À l’en croire, ce sont plus de 8 000 plaintes des citoyens qui ont été enregistrées par la PLCC, en 2024.

Selon lui, la cybercriminalité est l’ensemble des infractions facilitées par les technologies et les réseaux de télécommunication. C’est également l’ensemble des infractions commises sur ces moyens technologiques et sur les réseaux de télécommunication.

Notons que les champs d’action de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité sont notamment la répression, l’assistance aux victimes, la coopération et la communication et la formation.

Christ Yoann pour ICI1FO

ICI1FO.COM c’est plus de 2 Millions visites ! 

Partagez sur

Articles similaires

Nos vidéos

impossible de copier

Search

Catégories

©  ici1fo – crée par kabefo