FLASH INFO

Côte d’Ivoire : Jacqueville, exigeant des places pour leur commerce, des femmes bloquent l’accès à la ville

La gare (image ICI1FO)

Infos à la une

Dernières Infos

Commentaire

+ 79 = 83


Warning: Array to string conversion in /htdocs/ici1fo.com/wp-content/plugins/wpac-like-system/inc/reactions.php on line 188
Array

Une gare désespérément vide. Tôt ce mercredi 15 mai 2024 matin, ICI1FO apprend que des femmes ont posé des barrages de fortune à l’entrée de Jacqueville, cité balnéaire située à environ une quarantaine de kilomètres à l’ouest d’Abidjan, capitale économique ivoirienne. Elles ont bloqué l’accès à la nouvelle gare routière, empêchant les véhicules de transport en commun d’embarquer ou de débarquer des passagers.

Les transporteurs ont dû revenir à l’ancienne gare, située au centre-ville. Selon des sources locales, ces femmes en colère revendiquent un espace sur le nouveau site afin d’exercer leur commerce. « La nouvelle gare est collée au village d’Adoumangan, d’où ces femmes sont originaires. Et elles veulent une place pour faire leur commerce. On leur avait demandé d’adresser un courrier officiel aux autorités administratives. Mais c’est resté lettre morte. Donc, elles ont décidé de faire un barrage pour se faire entendre », explique le nommé Escobar, chef de gare pour une compagnie de transport à Jacqueville.

Les manifestantes originaires pour la plupart d’Adoumangan, bourgade contiguë à Jacqueville, sont de l’ethnie autochtone Alladjan. C’est l’une des composantes des 3A (peuples Alladjan, Avikam, Ahizi) faisant partie de la région des Grands Ponts.

Une réunion d’urgence a eu lieu aux environs de 10 heures à la préfecture de Jacqueville, entre les manifestantes, le syndicat des transporteurs, les autorités administratives et traditionnelles. Un compromis a été trouvé entre les parties prenantes. Dès 11 heures, un retour à la normale a été observé avec la reprise progressive du trafic au niveau de la nouvelle gare, indique-t-on.

Déjà, la veille mardi 14 avril, un groupuscule de jeunes avaient dressé des barrages au même endroit. Ils revendiquent à leur tour des ristournes, pour le service d’ordre et d’hygiène qu’ils disent maintenir en ce lieu.

Christ Yoann pour ICI1FO

ICI1FO.COM c’est plus de 2 Millions visites ! 

Partagez sur

Articles similaires

Nos vidéos

impossible de copier

Search

Catégories

©  ici1fo – crée par kabefo