Côte d’Ivoire : Les journalistes sensibilisés par Enda Santé afin d’être des relais dans la prise en charge des PUD 

ICI1FO
ICI1FO Add a Comment 600 vues
« Nous voulons développer, au cours de cette journée, l’approche multisectorielle dans la prise en charge des personnes usagères de drogues qui, du fait de se retrouver dans les fumoirs, sont sujettes à plusieurs maladies. Nous pensons de ce fait que leur prise en charge doit être multisectorielle. Elle doit se faire non seulement au niveau de la cellule familiale, mais aussi au niveau de tous les services sociaux et de santé dont dispose le pays. Les acteurs des différents services sociaux et de santé, doivent interagir pour pouvoir assurer une meilleure prise en charge des personnes usagères de drogues. La famille doit se sentir concernée, le psychologue doit se sentir concerné, le médecin doit se sentir concerné. En somme, toute la société doit se sentir concernée.
Nous savons que les journalistes, à travers leurs écrits, ont un fort impact sur la société. En les sensibilisant, nous voulons vraiment faire d’eux des agents sensibilisateurs pour toucher le maximum de personnes au sein de la société ivoirienne qui puissent s’impliquer dans la prise en charge des Personnes Usagères de Drogues (PUD).» a déclaré Monsieur Yao N’Dri Joachim, chef projet Enda Santé à Bouaké.
Cette annonce, le chef du bureau Enda Santé Bouaké, l’a faite ce mardi 28 juin 2022 dans les locaux de Enda Santé au quartier Municipal comme constaté par ICI1FO.COM sur place, à l’occasion d’une activité co-organisée avec Médecins du Monde, qui avait comme objectif, la sensibilisation sur la prise en charge multisectorielle des personnes usagères de drogues à travers le respect des droits humains en direction de 15 hommes et femmes des médias, de 05 leaders communautaires, 01 membre du conseil régional du Gbêkê, le maire de Bouaké et le Directeur régional du ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté.
Un panel a été organisé au cours de cette célébration à l’endroit des professionnels des médias et des leaders communautaires afin de les impliquer davantage dans cette campagne de sensibilisation pour l’implication de tous dans la prise en charge des personnes usagères de drogues. Sur le thème : « L’approche multisectorielle dans la prise en charge des PUD », une conférence a été animée par des panelistes composés d’un psychologue, d’un juriste et d’un médecin que sont respectivement Dr Sadia Martin, enseignant à l’Université de Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké, Dr Zran, médecin généraliste intervenant dans la prise en charge des PUD et Dr Kamin Benjamin, enseignant à l’UAO.
Christ Yoann pour ICI1FO
Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

41 − = 33

vous ne pouvez pas copier du contenu sur ce site