ici1fo.com

Flash Info
Flash Info

Pays-Bas : Délivrance du passeport à Blé Goudé à La Haye, voici les conditions imposées au président du COJEP

ICI1FO
ICI1FO 1 comment 673 vues

Blé Goudé (image ICI1FO)

C’est officiel désormais ! Charles Blé Goudé a obtenu depuis le lundi 30 mai 2022, son passeport ordinaire à la Haye au Pays-Bas comme indiqué par ICI1FO dans un précédent article. Quelles sont les conditions qui ont été imposées par le régime Ouattara au chef de l’ex galaxie patriotique pour son retour au pays ? Votre journal préféré a réussi à soutirer quelques informations.

Etabli depuis juillet 2021 à Abidjan, c’est finalement le lundi 30 mai, soit un (01) an (un peu moins s’en faut) que le passeport ordinaire de Charles Blé Goudé lui a été remis à La Haye au Pays par M. Hamza Sallah, ambassadeur de la Côte d’Ivoire près de la République de la Hollande. Alors que l’ancien bras droit de Laurent Gbagbo, a été acquitté par la Cpi pour crimes contre l’humanité il y a un an.

Dès la remise du précieux sésame, Me Claver N’dri, son avocat s’est fendu d’un communiqué selon lequel, l’ancien patron de la galaxie patriotique exprime « toute sa gratitude et sa reconnaissance » au chef de l’état ivoirien, pour son « implication personnelle dans le processus de son retour en Côte d’Ivoire, dont une étape importante vient d’être franchie (la remise de son passeport) ». Selon le communiqué signé de son avocat, Charles Blé Goudé a réitéré son intention de regagner son pays afin « d’apporter sa pierre à la consolidation de la réconciliation nationale ».

Mais au cours de la remise du passeport qui a trouvé pour cadre l’ambassade de Côte d’Ivoire, le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP) a dit avoir bien perçu les consignes de l’ambassadeur Hamza Sallah. « Je vous remercie aussi pour le déplacement que vous avez fait. Je pense que les propos de l’ambassadeur ne sont pas tombés dans des oreilles de sourds. Nous voulons tous que la Côte d’Ivoire tourne cette page que nous avons connue », s’était ainsi exprimé l’ex prisonnier de la prison de Scheveningen.

Le prix à payer pour obtenir son passeport

Que de tractations et de chantages n’a-t-on pas connus autour de la délivrance du passeport ordinaire ! En effet, le statut d’ancien ministre de la jeunesse de Charles Blé Goudé dans le dernier gouvernement de Laurent Gbagbo n’est reconnu ni par l’administration Ouattara, ni par la communauté internationale. Le message de Charles Blé Goudé cache bien des non-dits. En effet, si l’on se fie à la déclaration de l’ancien ministre de la jeunesse de Laurent Gbagbo, la remise a été conditionnée. Charles Blé Goudé devra se garder de parler politique à caractère politicien. Il devra se contenter d’appeler à la réconciliation et faire l’éloge si possible du régime Ouattara. Depuis, “Gbapê” refusait de s’exécuter, lui qui ne saurait s’enticher de ce pouvoir. Toute chose qui a donc fait perdurer la procédure de délivrance du passeport, pourtant établi depuis le 19 juillet 2021 à Abidjan. Et la visite de Claude Sahi Soumahoro le mardi 05 avril 2022 sur instruction du chef de l’état ivoirien à Charles Blé Goudé à la Haye est tout évocatrice. Il y était, convaincre le président du COJEP d’accepter les conditions édictées par le régime d’Abidjan ; a expliqué un sachant du dossier. Un mois plus tard et après que le président du COJEP a accepté de trahir sa conviction, l’administration s’est enfin résolue à lui remettre son passeport.

Quant à son retour au pays, Charles Blé Goudé a instruit ses avocats qui « maintiendront le fil du dialogue avec les autorités ivoiriennes pour convenir d’un calendrier de retour.»

Christ Yoann pour ICI1FO

Share this Article
1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 + 7 =