ici1fo.com

Flash Info
Flash Info

Sénégal : Niani, deuxième des trois patrouilleurs hauturiers lancé par Piriou

ICI1FO
ICI1FO Add a Comment 392 vues
NIANI (image ICI1FO)

Piriou Lance Le Deuxième Des Trois patrouilleurs hauturiers commandés par Le Sénégal, qui permettra la montée en puissance des forces navales du Sénégal.

La mise à l’eau du “NIANI”, deuxième patrouilleur hauturier destiné à la Marine nationale sénégalaise, a eu lieu le mardi 13 septembre 2022 après-midi à Concarneau (29), a constaté ICI1FO.COM sur place. Cette étape marque une étape significative dans l’avancement du programme de fourniture de trois patrouilleurs hauturiers.

La mise à l’eau du ‘NIANI’, deuxième patrouilleur hauturier destiné à la Marine nationale sénégalaise, a eu lieu hier après-midi à Concarneau (29). Cette étape marque une étape significative dans l’avancement du programme de fourniture de trois patrouilleurs hauturiers.

Construit avec le soutien et l’expertise de sa société partenaire KERSHIP , le programme de construction de ces trois patrouilleurs s’étale sur une période de 44 mois, jusqu’à l’été 2024. Il comprend également une période d’accompagnement de plusieurs années au Sénégal.

« C’est un événement important pour ce bateau mais aussi plus largement pour le programme OPV58S ! Grâce à la motivation des personnels PIRIOU et KERSHIP et au partenariat de travail continu avec les représentants de l’Etat-major de la Marine sénégalaise, nous avançons dans les délais.

L’OPV 58 S (Offshore Patrol Vessel) est un patrouilleur robuste de 62 m doté d’une polyvalence exceptionnelle et d’une grande endurance. L’OPV 58 S est dédié à des missions telles que la surveillance, l’identification et l’intervention, et remplit l’ensemble des missions liées au maintien de l’ordre. En plus de sa capacité de déploiement – RHIB d’intervention – il possède une capacité de dissuasion de premier rang grâce à ses systèmes d’armes anti-surface et anti-aérienne.

Parmi les principales innovations et capacités du navire figurent:

Une conception très polyvalente pour s’adapter à diverses missions
Un grand pont panoramique avec une visibilité à 360°
Un système de lancement et de récupération rapide pour 2 RHIB sur la rampe arrière
Une carène en C-Sharp pour une autonomie et une tenue en mer optimisées
Un système de surveillance et de combat performant

Ces OPV seront équipés de missiles anti-navires MARTE MK2/N. Avec la capacité de frapper à des distances supérieures à 30 kilomètres et leur capacité de tirer et d’oublier, ces missiles donneront à la marine sénégalaise les moyens d’affirmer sa supériorité maritime. Les navires bénéficieront également du système SIMBAD-RC et de ses missiles MISTRAL – cette combinaison offre une capacité de défense extrêmement efficace contre toutes les menaces, y compris les missiles anti-navires, les avions de combat, les drones, les hélicoptères, ainsi que les petites menaces de surface telles que celles présentées. par les FIAC. Ces missiles et systèmes de missiles sont conçus et produits par MBDA.

Les caractéristiques:

Longueur totale : 62,20m
Largeur : 9,5 m
Tirant d’eau : ~3 m
Vitesse : 21 nœuds
Autonomie : 21 jours
Autonomie : 4500 milles nautiques à 12 nœuds
Hébergement : 48 (24 membres d’équipage + 24 membres du personnel de mission)
Rampe arrière pour deux RHIB
Capacité conteneur 2 x 20′

La montée en puissance des forces navales du Sénégal

Confronté à une menace de piraterie grandissante dans le golfe de Guinée, le Sénégal (comme d’autres pays de la zone comme la Côte d’Ivoire, le Ghana ou le Nigeria) poursuit ses efforts pour renforcer ses capacités navales. En plus de ces trois OPV, le Sénégal acquiert également Shaldag MK II Fast Patrol Craft et deux OPV d’Israël.

Parmi les autres unités modernes, citons un grand OPV acheté au chantier naval français OCEA, le Fouladou , mis en service en 2016 et deux patrouilleurs plus petits (par Raidco Marine) achetés en 2015 et 2013. Le Sénégal achète également des avions de patrouille maritime . L’OPV 58 S produit par Piriou sera équipé de systèmes de missiles qui constitueront une capacité nouvelle pour cette marine montante.

Les navires de guerre modernes récemment acquis auprès de la France et d’Israël aideront la marine sénégalaise à sécuriser les voies maritimes et les approches maritimes du littoral et des zones économiques exclusives du Sénégal. Ils sont les bons atouts pour lutter contre la piraterie et la pêche illégale et mener des missions de sécurité maritime dans le golfe de Guinée.

Mohamed El Bachir pour ICI1FO

Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 3 = 2