FLASH INFO

Côte d’Ivoire : Réaction des habitants de la Cité Fairmont après le décès d’une femme du quartier suite à la victoire des Éléphants

Mlle Angoua Emma, coiffeuse, la ménagère Akoua Henriette et la couturière Koné Mariam (image ICI1FO)

Infos à la une

Dernières Infos

Commentaire

50 + = 59


Warning: Array to string conversion in /htdocs/ici1fo.com/wp-content/plugins/wpac-like-system/inc/reactions.php on line 188
Array

La mort de Kamaté Manbana, 46 ans, mère de trois enfants, qui a perdu la vie à la suite d’un accident de moto lors du match Côte d’Ivoire – République démocratique du Congo, a suscité la réaction des habitants du quartier Cité Fairmont situé dans la commune d’Attécoubé, vendredi 09 février 2024.

Le frère de la défunte, Kamaté Issiaka Cheick, relate a ICI1FO.COM que sa sœur a été percutée par deux jeunes à moto alors qu’elle rentrait du travail sur le pont de Agban village, mercredi 7 février, lors du match. Le choc a été si violent qu’elle a subi des fractures sur l’ensemble de ses membres et a succombé de ses blessures au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody.

« Aujourd’hui, nous avons perdu l’une de nos sœurs lors du match. Vraiment, je ne sais pas comment nous pouvons avoir des lois, des articles pour réglementer la circulation des motos. En tant que mère, c’est mon cri du cœur », a déclaré Angoua Emma, coiffeuse à la Cité Fairmont.

La couturière Koné Mariam a souligné pour sa part que la situation à la Cité Fairmont est intenable avec le phénomène des motos. « Les motos entrent n’importe comment, une dame est décédée après le match et aujourd’hui même, un enfant sortant de l’école a failli se faire renverser », a-t-elle ajouté.

Ménagère, dame Akoua Henriette a fait savoir que les motos produisent des bruits assourdissants qui troublent la quiétude des populations, tout en criant son ras-le-bol.

« Vraiment, cette question des motos nous fatigue. Elles font beaucoup de bruits et cela nous agace. Parfois, lorsqu’ils sont deux ou trois sur les motos, ils arrachent les sacs des femmes, les téléphones portables… cette question des motos dans le quartier nous agace. Nous pouvons trouver des solutions par le biais d’une sensibilisation de porte à porte des habitant », a-t-elle recommandé.

Selon le Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM), une dizaine d’accidents de motos est enregistrée par jour à Abidjan. Ces engins sont impliqués dans environ 70 % des accidents de la route.

Face à la recrudescence des accidents graves de la route et en soutien au ministre des Transports, après l’adoption par l’Assemblée nationale d’une loi sur l’annulation des permis de conduire, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés publiques, Sansan Kambilé, a pris une circulaire.

Christ Yoann pour ICI1FO

ICI1FO.COM c’est plus de 2 Millions visites ! 

Partagez sur

Articles similaires

Nos vidéos

impossible de copier

Search

Catégories

©  ici1fo – crée par kabefo