FLASH INFO

Tunisie : SOS pour 200 Ivoiriens arrêtés à Tunis, la FIDHOP sonne l’alerte

Infos à la une

Dernières Infos

Commentaire

− 1 = 3

En Tunisie, depuis quelques semaines, selon la Fondation Internationale des Droits de l’Homme et de la vie Pacifique (FIDHOP) de Tunisie, ICI1FO.COM apprend que les autorités de régulation de la circulation des biens et des personnes, procèdent à des rafles intempestives soldées d’actes de violence à l’encontre des immigrés noirs, majoritairement originaires de l’Afrique subsaharienne.

Tunisie / La FIDHOP dénonce des actes de violence sur les immigrés noirs, des ivoiriens en danger

En réponse à une criminalité de plus en plus accrue en Tunisie, la police tunisienne exerce depuis peu, des descentes musclées dans les quartiers où vivent une majorité d’immigrés noirs, plus particulièrement d’Afrique subsaharienne.

Il en ressort parfois, selon le rapport de la FIDHOP, des pertes en vies humaines. Ange Seri Soka, dirigeant résident de la fondation à Tunis, dénombre au moins deux cents ivoiriens arrêtés à cet effet.

Dans d’autres villes tunisiennes, la Fédération militante des droits de l’homme, décrit l’inobservation des exigences conventionnelles de la déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Elle dénonce un non-respect de la dignité humaine, un traitement inhumain, cruel et dégradant.

De surcroît, tous ces ressortissants ivoiriens raflés par les autorités tunisiennes, risquent d’être condamnés injustement dans les jours à venir, ne bénéficiant d’aucune assistance d’avocats.

Christ Yoann pour ICI1FO

ICI1FO.COM c’est plus de 500 000 visites ! 

Partagez sur

Articles similaires

Nos vidéos

impossible de copier

Search

Catégories

©  ici1fo – crée par kabefo