Tchad : Sous la torture, un cadre du FACT annoncé mort, deux de ses compagnons dans un état critique

Publicité

Contactez-ICI1FO via mail à ici1fo@yahoo.com / diciinfo3@gmail.com ou par tél/whatsApp au +225 0505175699



Des sources militaires et de renseignements contactées par la rédaction d'un média proche de la rébellion, ont confirmé la mort de Moussa Abderamane dit « Moussa FACT ». Il aurait été atrocement torturé dans les locaux de la présidence, et est mort des suites des mauvais traitements qu’il a subit.

Son corps a été admis à la morgue et sa famille a été informée ce vendredi 28 mai 2021. Deux autres hauts dirigeants à savoir Mahamat Béchir Kindji et le commandant Mahdi Bechir seraient dans un état critique après trois jours de tortures sans nourriture et eau. 

Leur absence lors de la visite du ministre de la Défense à la prison de Klessoum a été bien remarquée par des observateurs. De sources concordantes, ICI1FO a appris qu'ils sont détenus dans une prison de l’ANS à la présidence. Un traitement aux antipodes de la gestion par le FACT des prisonniers du régime, le mouvement rebelle a même libéré un officier de la DGSSIE pour des raisons humanitaires. À Ndjamena, La Croix rouge se mobilise pour prendre à bras le corps ce qui s’apparente à un crime de guerre.


ICI1FO

250x250

Poster un commentaire