Nigéria : À l’aide d’une bague mystique, il envoutait et couchait avec les femmes 

ICI1FO
ICI1FO jeudi 16 juin 2022 à 12h54 Ajouter un Commentaire 484 vues

Une bague (image ICI1FO)

Qu’a-t-elle vu sur ce garçon pour devenir tant accro à lui ? si très souvent, il s’agit d’un amour totalement innocent, dans des cas exceptionnels, cette romance cache des mystères occultes.

Il faut dire que certains hommes sont prêts à tout pour mettre une fille dans leur lit comme user de moyens mystiques. C’est bien ces moyens qu’usait le jeune Nigérian de cette histoire pour séduire ses proies. Malheureusement, l’une d’entre elle va percer son secret et mettre fin à actes ignobles.

C’est la police de l’état d’Enugu qui a mis fin au parcourt peu glorieux de Chukwuebuka Ani, âgé de 19 ans, a appris ICI1FO de sources sécuritaires. Malgré son jeune âge, cet adolescent a déjà une grande maturité sexuelle en témoigne ses nombreuses expériences qu’il a eu avec les femmes de tout âge. Il utilisait en effet des techniques d’envoûtement pour les séduire et coucher avec elles mais pire encore, il les initiait à un culte satanique.

C’est une de ses victimes délivrées de force dans une Église avec l’intervention de ses parents qui a porté la première plainte. Arrêté puis rudement interrogé par les forces de l’ordre, le jeune délinquant finit par avouer ses crimes dans un témoignage glaçant. J’ai été initié par une femme du nom de Amarachi Eze. Elle est notre responsable. Amarachi m’a blessé sur ma poitrine avec son ongle et s’est mise à lécher le sang qui coulait de cette marque.

Après cela, elle m’a obligé à coucher avec elle ». « Chaque semaine, je me rendais chez elle pour lui faire l’amour et en contrepartie je percevais des milliers de Naira. Au fil du temps, elle a commencé à me payer par mois et plus que par habitude et m’a donné deux anneaux dont je me servais pour attirer les filles ». « Ces anneaux me permettaient d’hypnotiser les femmes que je draguais et dès que je couchais avec elles, elles devenaient automatiquement membres de notre secte et étaient initiées aux différentes pratiques du groupe ».

Aïdara Noureni pour ICI1FO

Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 + 7 =

vous ne pouvez pas copier du contenu sur ce site