Niger : Mohamed Bazoum s’attaque à Ouattara sur le troisième mandat : « Il tombera sous le coup des nouvelles dispositions »

ICI1FO
ICI1FO jeudi 16 juin 2022 à 8h10 Ajouter un Commentaire 715 vues

Mohamed Bazoum (image ICI1FO)

Le réveil a-t-il sonné au sein des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ? Ont-ils pris conscience maintenant de ce que les tripatouillages de constitution pour s’octroyer des mandats supplémentaires font du mal aux Etats que les coups d’Etat militaires ?

En tout cas, ICI1FO constate que tout comme son prédécesseur Mahamadou Issoufou, le président du Niger est contre les troisièmes mandats en Afrique. Dans un entretien accordé à Emedia, Mohamed Bazoum appose son veto à ce qu’il assimile à « un coup d’Etat ». Selon lui, dans beaucoup de pays africains aujourd’hui, les mandats illimités sont à la base de beaucoup de conflits.L’homme ne manque pas de citer le président ivoirien, Alassane Ouattara, qui a lui aussi passé outre les dispositions de la constitution ivoirienne limitant les mandats présidentiels en Côte d’Ivoire à deux.

« Nous sommes contre le troisième mandat. Et nous sommes en train de changer le protocole de la CEDEAO relatif à la démocratie, à la bonne gouvernance et aux élections, pour que nous prévoyions des dispositions qui, justement, font des changements constitutionnels pour envisager des mandats supplémentaires indus comme une entreprise de subversion sur les institutions. Exactement comme un coup d’Etat (…) S’il venait à l’esprit au président Ouattara de faire un autre mandat, il tombera certainement sous le coup des nouvelles dispositions que nous allons mettre dans le protocole et ça vaudra aussi bien pour moi que quiconque », a tranché le président nigérien.

Abdoul Karim pour ICI1FO

Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 7 = 3

vous ne pouvez pas copier du contenu sur ce site