Côte d’Ivoire : Gagnoa, en complicité avec son chauffeur, des malfrats tuent un acheteur de produits

ICI1FO
ICI1FO mercredi 1 juin 2022 à 17h19 Ajouter un Commentaire 3.7k vues
Le chauffeur appréhendé (image ICI1FO)
Un drame s’est produit à Kobouo, dans le canton Paccolo situé dans la sous préfecture de Gagnoa dans la matinée de ce mardi 31 mai 2022 à 06 heures 15 minutes à son domicile, a appris ICI1FO.COM de sources concordantes.
Selon les informations reçues sur les circonstances du drame, ce mardi matin là, l’acheteur et son chauffeur vont à Gagnoa pour le retrait d’une forte somme d’argent à la banque. Ils retournent à Kobouo dans la soirée et chacun rentre chez soi. Aux environs de 6 heures, l’acheteur reçoit la visite de deux individus chez lui. Sans hésiter, l’un d’eux tire plus de dix coups de feu sur lui à bout portant puis, ils rentrent dans la chambre de l’acheteur de produits pour en sortir avec un sachet noir et prennent sa moto pour emprunter la direction de Niarihio pendant que le deuxième  continuait de tirer en l’air en quittant le village de Kobouo. Après un kilomètre et demi, ils abandonnent la moto et se cherchent dans la brousse.
Des dozos informés, mettent leur stratégie en place.
Un groupe va directement à Niarihio et un autre à Gnalegribouo qui sont les deux portes de sorties de Kobouo vers la ville de Gagnoa. Après une demie heure, un individu inconnu se renseigne dans le quartier Dioulabougou de Niarihio; il voulait savoir s’il pouvait avoir rapidement un véhicule pour se rendre à Gagnoa. Les habitants le trouvant un peu bizarre, informent les dozos déjà positionnés dans le village de la présence d’un inconnu dans leur quartier.
Harcelé de questions, il avoue leur forfait mais cite comme complice le chauffeur de l’acheteur de produits et donne même son numéro de téléphone.
Les dozos retournent avec lui à Kobouo. Arrivés dans ledit village, ils le gardent en lieu sûr et vont chez l’acheteur dont le corps était dans sa cour. Un dozo lance le numéro donné par le malfrat, le téléphone sonne, un homme se retire de la foule pour répondre à son coup de fil; les dozos qui suivaient tous les mouvements mettent la main sur lui.
Les habitants de Kobouo vont vers les dozos pour savoir pourquoi ils arrêtent le chauffeur.
Le chef dozo demande si c’est bien lui le chauffeur et vérifie l’appel reçu.
Plus de doutes c’est bel et bien le chauffeur de l’acheteur le commanditaire de l’opération de braquage. Le troisième est encore en fuite mais pas pour longtemps, rassurent les autorités sécuritaires.
Christ Yoann pour ICI1FO
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 + 1 =

vous ne pouvez pas copier du contenu sur ce site