Côte d'Ivoire : Toumodi, un enfant décède, la population accuse l'infirmier pour abandon de poste

Publicité

Assamoi Sakassou village situé à 22 km de toumodi à vécu une triste situation le mardi 2 novembre dernier. N’guessan Amenan Ange pique une crise le mardi matin, les parents défilent au dispensaire du village. Le portes sont hermétiquement fermées. Ils font recours aux soins traditionnels. Malheureusement vers 19h l'état de la Jeune fille se détériore gravement. L'infirmier n'es toujours pas à son poste.  La famille évacue leur fille malade à toumodi. Trop tard elle décède vers 2 heures du matin. 

"Nos parents souffrent depuis l'ouverture de leur dispensaire car l'infirmier ne dort pas dans le village pourtant il a un logement moderne. Dans la semaine un enfant est décédé pour un sourci de premier soin. Ça fait plus de deux ans que les parents vivent dans ces conditions." Explique Simon, un fils du village.

Cette information est confirmée par le président des jeunes que nous avons joint. 

Dans notre quête d'équilibre de l'information, monsieur Ahmed, l'infirmier diplômé d'état a été joint. Pour justifier son absence l'infirmier dit qu'il bénéficierait d'un arrêt de travail suite à accident de circulation. 

"Quand je suis arrivé dans le village j'ai demandé un bénévol pour former.  En cas d'absence il pourrait faire les premiers soins. Depuis lors rien y fit. Il y a souvent des formations en ville. Il peut me relayer le temps j'arrive. Je travaille seul.  Actuellement c'est la fin du mois on doit déposer les rapports. Quand je vais qui pour me relayer ?"


Christ Yoann pour ICI1FO

250x250