Samedi 22 Janvier 2022

Côte d'Ivoire : Président de l'ADRCI, Dr Tia André fait des propositions sur la reprise du dialogue politique

Source Admin
  • 254
  • 0

Ce Samedi 22 janvier 2022, le Dr Tia André président du parti politique ADRCI a tenu à se prononcer sur la reprise du dialogue politique.


La reprise du dialogue politique, et si on en parlait ? s'interroge-t-il.

Voici les recommandations du président de l'ADRCI.

Un dialogue c’est toujours bon et c’est ce que l’ADRCI à toujours voulu. Pour ma part, on peut faire les routes, les ponts, mais tant qu’il n’y a pas de paix, tant qu’il n’y a pas de dialogue social, ça ne sera pas possible car il n’y a que les hommes qui font ces ponts, ces routes et ceux là, s’ils ne se parlent pas, on fait quoi ?
Il faut la cohésion sociale et donc il faut qu’on se parle entre nous.
Un dialogue de cette nature, c’est pour que les ivoiriens se parlent.
Ce que nous demandons, c’est que ce dialogue soit élargi,  pas à tous les ivoiriens mais un grand nombre d’ivoiriens.

Ils peuvent être dans les schémas politiques, la société civile, ils peuvent être où ils sont mais il faut que les ivoiriens se parlent. 
Dernièrement, on a vu 21 structures inventées mais 21 structures ne représentent pas tous ivoiriens.
Il faut ouvrir ce dialogue au maximum pour que les ivoiriens s’expriment. On y gagne.

Ce matin, j’ai appris que certains se sont exclus mais ceux ci à un moment donné, les résultats du dialogue, ça va donner quoi? ‘’ ça ne nous concerne pas ‘’ et on va tourner en rond donc c’est bien on encourage le dialogue politique mais on encourage aussi que l’Etat aille un peu plus loin.
Ceux qui ne sont pas associés, qu’on mette des mécanismes en place pour que chacun se sente concerné.

Ceux qui sont à l’extérieur, comme Blé Goudé, Soro Guillaume Kigbafori…
C’est le temps de les faire rentrer et dire qu’on est arrivé à un moment où la Côte d’Ivoire doit être en paix, la Côte d’Ivoire doit être réconciliée et c’est avec tout ce monde que nous pouvons nous réconcilier.
C’est un début, c’est comme ça que nous voyons les choses à l’Adrci, c’est vrai il faut qu’on les encourage ; mais on va les encourager à aller plus loin dans ce dialogue politique.

Dr Tia André
Président de l'ADRCI


Rendez-vous sur https://ici1fo.com pour plus d'articles.
Article précédent

Côte d'Ivoire : Marcory, falsifiant la signature du ministre de la santé pour exister, le centre médical PMA fermé

Article suivant

Burkina Faso : Bobo-Dioulasso, marche pour le départ du président Roch, course poursuite à la place Tiefo Amoro

0 commentaire

Ecrivrez un commentaire

Donnez le résultat du calcul de : 24 + 31

Articles au hasard

BACK TO TOP