Côte d'Ivoire : Dans le Gbêkê, environ 100 militants PDCI abandonnent leur parti pour le RHDP

Publicité

À la tête de 47 militants et militantes de sa section, Rovia Yao Lambert, secrétaire général de section de Languibonou 3 du plus vieux parti politique ivoirien le PDCI, a conduit les siens chez la famille des Houphouëtistes, chapeautée par le président de la République Alassane Ouattara. Idem pour Bamba Fanta, présidente UFPDCI rurale de la sous-préfecture de Languibonou, qui a rallié la cause du parti présidentiel le RHDP avec 38 autres militants PDCI. Selon elle, « À part les œuvres de feu le président Félix Houphouët-Boigny, on constate un grand changement avec le président Alassane Ouattara. Nous avons la lumière, de l’eau potable un peu partout, les routes sont bitumées. C’est ce qui m’a motivée à adhérer au RHDP...»

En plus de ces transfuges du PDCI fraîchement réceptionnés par le RHDP, quatre autres adhérents venus de divers horizons, se sont ajoutés au contingent reçu ce samedi 06 novembre 2021 par l'honorable Assahoré Konan Jacques, délégué départemental RHDP Botro à sa résidence de Bouaké. Il avait à cette occasion à côtés, Yao Kouassi Maurice, le maire de Botro.

Le RHDP, formation politique chère au président Alassane Ouattara pour la stabilité, le développement et surtout la paix en Côte d'Ivoire, vient de renforcer sa base dans la région de Gbêkê, précisément dans le département de Botro grâce aux œuvres titanesques réalisées par le président de la République et des cadres de son parti. Botro qui semblait une zone traditionnellement acquise au PDCI-RDA, est, à travers des militants de ce parti septuagénaire, en train de basculer dans le changement insufflé grâce au dynamisme du délégué départemental, le directeur général du trésor et de la comptabilité publique Assahoré Konan Jacques.

En effet, bien avant et même après sa victoire aux dernières législatives dans la circonscription électorale de Diabo-Languinou, monsieur Assahoré Konan Jacques a décidé d’axer sa lutte sur le renforcement de la base du RHDP en vue des échéances futures. À cet effet, ses actions de développement sur le terrain lui valent des admirateurs même si pour lui, le plus important reste l’adhésion des populations à son parti, celui du président de la République, SEM Alassane Ouattara.

« On ne peut pas m'aimer et ne pas aimer les causes du parti dont je défends les couleurs. Nous allons faire comprendre progressivement à nos frères et sœurs que ma personne compte comparativement au parti qui nous fédère, à savoir le RHDP. Il faut qu'ils soient des adeptes ou des adhérents. La politique, c'est pour le bien-être pourvu que le parti pour lequel l’on milite soit en faveur du développement de nos localités...» a expliqué à l'endroit des nouveaux adhérents au RHDP, l'honorable Assahoré Konan Jacques.


Christ Yoann pour ICI1FO

250x250

Poster un commentaire