Côte d'Ivoire : Bouaké, face aux épouses des gendarmes pour la fête des mères, Mariatou Koné : « Soyez des ambassadrices de la qualité de l'école »

Publicité

Contactez-ICI1FO via mail à ici1fo@yahoo.com / diciinfo3@gmail.com ou par tél/wathsapp au +225 0505175699


Sous l'autorité sécuritaire et la présence du Général Touré Apalo Alexandre qui avait à ses côtés son épouse désignée femme d'honneur, de Madame Amadou Koné et des épouses des généraux dont celle de feu Kassaraté Édouard, l'Association des Épouses de Gendarmes de Côte d'Ivoire ( AEGCI), qui a pris pour marraine la ministre de l'Éducation Nationale et de l'Alphabétisation Mariatou Koné, a organisé ce samedi 29 mai 2021 au camp commando sis au quartier N'Dakro de Bouaké comme constaté sur place par ICI1FO, une cérémonie pour célébrer à l'occasion de la fête des mères, les épouses de gendarmes.


Cette cérémonie selon les initiateurs, qui vise à encourager, soutenir, aider et célébrer les femmes en général et les femmes des gendarmes en particulier, est une preuve d'amour, de privilège et d'attention que l'on accorde à ces femmes, en leur offrant des présents puis de magnifier le rôle crucial qu'elles jouent auprès de leurs époux, braves gendarmes qui assurent la protection des biens, des personnes et de la nation. Première responsable des épouses de gendarmes, madame Abbé Chantal, présidente de AEGCI a tenu a demontré toute sa reconnaissance et sa gratitude suite à l'honneur et à la considération faites aux épouses des gendarmes de Côte d'Ivoire.

« La mère donne la vie, elle donne tout pour l'éducation des enfants de gendarmes. Il n'y a pas plus protectrice qu'une mère. C'est pourquoi, il faut la célébrer. Restons auprès de nos maris pour protéger la vie. Bonne fête des mères à toutes les mamans de Côte d'Ivoire.» a-t-elle souhaité.

Prenant la parole, la ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation Mariatou Koné s'est demandé, « Comment refuser de parrainer les femmes gendarmes ? » Et de poursuivre en faisant savoir que « Moi-même fille de gendarme.» Plus loin dans son intervention, Mariatou Koné salué la bravoure des hommes de la maréchaussée et a invité leurs différentes épouses à suivre l'éducation scolaire de leurs progénitures.


« C'est vous qui assurez le bien-être de la famille quand vos époux les gendarmes sont aux fronts. C'est la mère, la femme qui assure l'éducation des enfants. Merci pour cette belle initiative qui vise à célébrer la femme. Que les femmes encouragent leurs enfants à préparer conséquemment des différents examens du CEPE, du BEPC et du baccalauréat afin de lutter contre la fraude pour un développement durable. Soyez des ambassadrices de la qualité de l'école. Seul le travail paie comme mon père m'a toujours dit. Grand merci à AEGCI. Bonne fête des mères à toutes les épouses de gendarmes de Côte d'Ivoire.» a conclu la marraine de cette cérémonie.


Christ Yoann pour ICI1FO