Côte d'Ivoire : Bouaké, afin d'intégrer la coordination RHDP Gbêkê 1, la base de Gbêkê 2 missionne Louis Habonouan

Publicité

Contactez-ICI1FO via mail à ici1fo@yahoo.com ou par tél whatsApp au +225 0505175699



« Après avoir fait le bilan des législatives, la base RHDP de Bouaké 2 comprenant Brobo, Bouaké sous-préfecture, Bouaké commune et Djebonoua propose l'unification du département de Bouaké en une seule région politique. Ainsi, nous voulons que la région Gbêkê 1 intègre désormais le département de Bouaké 2 qui faisait partie de Gbêkê 2. Nous sollicitons le PCA, Louis Kouakou-Habonouan que nous proposons au ministre Amadou Koné comme délégué départemental », a indiqué le porte-parole, Laurent Ahoura. D'ores et déjà, le PCA a rassuré cette base quant à sa volonté de ne pas la décevoir.


La base RHDP du département de Bouaké 2 dans la région politique de Gbêkê 2, veut tirer les leçons des législatives dernières afin de mieux préparer les batailles futures. À cet effet, les secrétaires de section dudit département réunis à Bouaké, ont fait le bilan des législatives passées avant de faire part des recommandations fortes pour l'efficacité de l'encadrement politique sur le terrain, à savoir l'unification du département de Bouaké en une seule région politique sous le leadership du ministre Amadou Koné.

Ainsi, la région de Gbêkê 1 intégrerait le département de Bouaké 2 (Brobo commune, Brobo sous-préfecture, Bounda, Mamini, Bouaké sous-préfecture, Bouaké commune rurale et Djebonoua) avec pour délégué départemental, le PCA Louis Kouakou-Habonouan. Par conséquent, la base RHDP de Bouaké 2 entend saisir officiellement le ministre Amadou Koné à cet égard.


Pour montrer sa détermination à assurer la charge de délégué départemental de Bouaké 2, il a offert séance tenante, un siège annexe situé au quartier Air France qui sera présenté au coordonnateur régional RHDP de Gbêkê 1, le ministre Amadou Koné. « J'apprécie

à sa juste valeur la proposition d'unifier le département de Bouaké pour éviter les divisions inutiles. J'accepte votre proposition et je me soumets à la validation du ministre, notre leader », a dit le PCA pour finir.


Christ Yoann pour ICI1FO