Dimanche 28 Novembre 2021

Côte d'Ivoire : 121 cases d'un village parties en fumée, une fillette soupçonnée

Source Admin
  • 260
  • 0

Une affaire mystique a tourmenté, de novembre 2020 au 10 janvier 2021, le village de Latokaah a appris ICI1FO. La cause, une série d'incendie mystérieux.

Latokaah, un village de la Côte d'Ivoire a vécu l'enfer. Alors que le village est connu pour son calme légendaire, un jour de novembre, une case pris feu. Les habitants l'éteignirent. Et c'est parti! Sur presque deux mois, des incendies se déclenchaient tous les jours. "Du 27 novembre 2020, date du déclenchement des premiers incendies de quatre cases à Latokaha, au dimanche 10 janvier 2021, ce sont au total 121 cases qui ont pris feu, dont 50 complètement consumées par l'incendie mystérieux qui ravage lentement mais sûrement notre village", a déclaré Gabriel Koné, un habitant de Latokaha, par ailleurs catéchiste à Loho. Certaines cases ont pris feu plus de 8 fois. 

Qu'est-ce qui fait brûler le village de Latokaha ?

Les villageois ont alerté les autorités, mis en place des équipes de surveillance pour débusquer un éventuel pyromane et mettre ainsi fin à cette série d'incendie qui "commence entre 10 h et 17 h, par une fumée blanchâtre et nauséabonde suivie de flammes bleuâtres qui ressemblent fort bien au feu de gaz domestique". Hélas, le village brûle toujours. Malgré les prières et les sacrifices d'animaux, Latokaha continuait d'être sous le dictat du feu. Un cauchemar sans fin jusqu'à ce que les villageois soupçonnent une fillette en classe de CE1, 9 ans, d'en être l'origine.

Selon le chef du village : "à chaque fois qu'il y a incendie, la fillette est là. C'est elle qui donne toujours l'alerte. Partout où elle passait, il y avait feu. Dès qu'elle dit qu'il y aura feu, vous regardez, il y a effectivement le feu. Bizarrement, elle n'a jamais mis le feu par elle-même".

Les habitants ont fini par se convaincre que la petite fille est à la base des incendies mais innocente parce que sûrement "possédée par un esprit de feu."

Car depuis que nous avons pensé que c'est elle, "on a commencé par la surveiller, mais jamais on a vu du feu ou de l'allumette dans sa main". Explique le Président des jeunes.

Malgré cette surveillance, le village brûle. Lorsque les habitants perdent de vue la fillette qui crie au feu, il y a effectivement feu. Les maisons en paille, en tôle n'y ont pas échappé. Même quand les portes sont fermées, il y a le feu, sans qu'on ne voit la petite s'y être introduite.

Les villageois avec l'accord des parents, décident alors d'éloigner la petite fille du village. Et la réponse est instantanée. À Niakara, la ville qui a accueilli la fillette, à 12 km de Latokaha, à son arrivée, à 14h, il y a eu du feu. 

Incendie à origine inconnue? coïncidence? un autre coupable ? ou la fillette est vraiment possédée ?

Ce qui reste l'évidence, depuis le départ de la fillette, aucun incendie n'a encore été enregistré à ce jour à Latokaha. Les incendies ont cessé et semblent avoir suivi la fillette.


Christ Yoann pour ICI1FO

Article précédent

Mali : Après 4 hélicoptères MI 171 dans sa flotte aérienne, le pays commande 3 avions de chasse

Article suivant

Centrafrique : La langue russe sera enseignée à l'université dès la rentrée scolaire prochaine

0 commentaire

Ecrivrez un commentaire

Donnez le résultat du calcul de : 18 + 31

Articles au hasard

BACK TO TOP