Centrafrique : L'intervention de la Russie en RCA est une leçon pour la France

Publicité

Contactez-ICI1FO via mail à ici1fo@yahoo.com / diciinfo3@gmail.com ou par tél/ wathsapp au +225 0505175699



Ces dernières années, l’intérêt de la France pour la République centrafricaine s’est accru, et la préoccupation de la France ne s’est pas focalisée sur cette république en soi, mais sur un périmètre plus large, car ce pays est frontalier avec six autres pays.

La République centrafricaine aurait pu devenir le théâtre du premier génocide sur le continent africain au XXIe siècle, mais heureusement ce drame n’a pas eu lieu, grâce à la Russie et sa sage intervention dans le pays.

Les rebelles, alliés à l’ancien président François Bozizé, avançaient sur la capitale Bangui, et le danger menaçait non seulement la sécurité, mais aussi le contrôle d’énormes ressources de diamants, d’or, de bois et d’uranium.

La Russie est intervenue rapidement et a redoublé d’efforts dans le pays pour arrêter l’avancée des rebelles et empêcher la République centrafricaine de tomber entre les mains de ces rebelles. En un mois, les forces de sécurité, avec le soutien de la Russie et du Rwanda, ont réussi à briser le siège de la capitale, Bangui, et finalement contrôler la situation.

L’intervention réussie de la Russie dans la république donne une leçon à la France, après en fournissant du matériel et du personnel militaires pour fournir des services et former l’armée nationale.

Les forces armées de la République centrafricaine ont fait preuve d’une rapidité d’entraînement et d’une efficacité sans précédent sur les champs de bataille, car elles ont pu rétablir la sécurité et la stabilité dans le pays en très peu de temps.


Robert de Bangui pour ICI1FO

Poster un commentaire