Centrafrique : Les manifestations se poursuivent à Bangui exigeant le départ de la MINUSCA

Publicité

Conjointement avec le récent incident qui a secoué la population de la République centrafricaine, au cours duquel une jeune fille de 16 ans a été tuée, en raison de l’imprudence des casques bleus près du siège présidentiel dans la capitale, Bangui. La colère de la population s’est accrue de plus en plus contre la mission de l’ONU, comme constaté sur place par ICI1FO.

Depuis la mort de la fille Lumière de la Joie Sagesse, sous les roues du bus de la MINUSCA, la rue de la capitale de la République centrafricaine n'est pas restée silencieuse, et en ce jour, lundi 08 novembre 2021, des centaines de jeunes, de femmes et d'enfants se sont rendus à les rues en manifestations, pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la mission des Nations unies (MINUSCA), qui est censée être, selon les manifestants : « Protége pour la population ».

Le rassemblement, qui a réuni des centaines de tranches d'âge différentes, s'est déroulé devant la base égyptienne de la MINUSCA, exigeant son départ complet du sol centrafricain, utilisant diverses phrases qui attireraient l'attention du Conseil de sécurité de l'ONU.


Robert de Bangui pour ICI1FO

250x250

Poster un commentaire