Centrafrique : Le ministre Hervé Ndoba cogite sur les moyens d'améliorer les réformes

Publicité

Le ministre des finances et du budget Hervé Ndoba, a présidé ce lundi 08 novembre 2021 dans la salle de conférences de son département comme constaté par ICI1FO, une réunion restreinte de cabinet ayant pour but, d’échanger sur des sujets clés et importants permettant d’améliorer les réformes engagées au sein de son département.  

À l’entame de cette réunion de cabinet qui se veut un cadre d’échanges et d’orientation des décisions du ministère des finances et du budget, le ministre Hervé Ndoba a remercié solennellement tous les membres du cabinet pour leur forte implication dans les préparatifs du séminaire sur le thème : « le ministère des finances et du budget face aux défis de la modernisation et de la digitalisation », qui a eu lieu du 28 au 30 octobre dernier, et la qualité du travail abattu. 

Au fait, l’organisation avec succès de ce séminaire n’a pas laissé indifférents les plus hautes autorités du pays dont le Premier ministre, chef du gouvernement S.E.M. Henri-Marie Dondra qui a exprimé son sentiment de satisfecit au cours du dernier Conseil de cabinet a-t-il déclaré. L’une des phases la plus importante reste l’organisation dans les prochains jours d’une table ronde des bailleurs de fonds en vue d’obtenir le financement des réformes à engager au sein du ministère des finances et du budget. 

Après avoir passé en revue les diligences de son département, le ministre Ndoba, en abordant le point relatif à la note sur le cadre institutionnel de coordination et de suivi- évaluation du Programme des Réformes Economiques et Financières(PREF) de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) en République centrafricaine,   a rappelé les conclusions de la 14e session du comité de pilotage du PREF-CEMAC qui s'était réunie le 12 août 2021 à Douala. 

En effet, le Comité de pilotage avait instruit la Commission CEMAC et le secrétariat permanent du PREF-CEMAC de définir une stratégie de diversification des économies, et avait insisté sur le démarrage rapide des projets intégrateurs. Il est donc nécessaire qu’au plan local, que la RCA puisse s’arrimer avec cet élan en vue de dynamiser ses réformes. À cet effet, des échanges ont été menés sur la Cellule chargé de Suivi des Réformes Economiques et Financières (CS-REF). Il s’est avéré la nécessité d’une relecture du décret de 2011, mettant en place la CS-REF et d’un arrêté permettant de décliner le rôle de chaque expert exerçant au sein de ladite cellule.

Au fait, chaque réforme a ses particularités et se déploie selon son contexte national (histoire du pays, culture sociétale, institutions et conjoncture politique, niveau de développement de l’administration) et l’ampleur de ses moyens. Raison pour quelle, le ministre chargé des finances et du budget met les garde fous, en échangeant avec ses proches collaborateurs en vue d’optimiser les chances de réussite.


Robert de Bangui pour ICI1FO

250x250