Centrafrique : Bientôt la reconquête complète du territoire national sous l'occupation des groupes armés

Publicité

Contactez-ICI1FO via mail à ici1fo@yahoo.com ou par tél/whatsApp au +225 0505175699



Zéro groupe armé sur toute l'étendue du territoire centrafricain d’ici la fin de l’année 2021. Telle est la mission que le Président Touadera a confiée au Forces Armes Centrafricaines et aux forces alliées russes et rwandaises. Pour tenir la promesse qu’il a faite à ses compatriotes, le Président Touadera ne recule devant rien pour venir à bout de la guerre déclarée aux  groupes armés qui occupaient une bonne partie du territoire national et imposaient leur lois depuis plus de 8 ans.

En effet, depuis son accession à la magistrature suprême de l’Etat centrafricain, le 30 mars 2016, le Président Touadera s’est engagé à travers des actions concrètes pour reformer les Forces de Défense et de Sécurité après la crise militaro-politique que la RCA a connue et signé des accords militaires avec des pays amis. Des actions qui, à ce jour, ont porté leurs fruits par la prouesse des FACA dans le combat pour la libération du territoire national sous l’occupation des groupes armés qui régnaient en maitre depuis plus de 8 ans. Ces groupes armés composés à majorité des mercenaires étrangers régnaient en maitre en imposant leurs lois aux paisibles populations civiles qui,  n’aspirent qu’à vivre en paix sur la terre de leurs aïeux. Des mercenaires étrangers de la Seleka, reconvertis en CPC ne se sont pas privés de se substituer aux autorités légales en prélevant les taxes et en exploitant illégalement les ressources naturelles du pays.

Mais, il a fallu la détermination sans relâche et la volonté affichée du Président Touadera de doter la RCA d’une armée républicaine, apolitique, pluriethnique, professionnelle, disciplinée et bien équipée avec pour  principale mission , la libération du pays sous la coupe de ces bandits armés. Un processus qui a pris du temps, créé de doute et fait naître un sentiment pessimiste chez une frange partie du peuple centrafricain quand à la libération effective du pays de ces mercenaires étrangers et nationaux. Mais, impossible n'est pas Touadera si on peut le dire ainsi avec le résultat assorti de ses actions. 

Car, conscient que la souveraineté d’un Etat s’explique en grande partie par son pouvoir de coercition, la sécurité de ses institutions et la protection des populations civiles. La sécurité demeure la seule condition pour garantir la quiétude et favoriser le développement socio-économique. Et la RCA n'est pas exempte de ce principe.

C’est pourquoi le Président Touadera a arboré sa tenue de Chef Suprême des Armées pour mener une guerre frontale avec la CPC. Une guerre dont l’issue doit conduire à la  libération  totale du pays. Pour y parvenir, des actions diplomatiques greffées des actions militaires paraissaient indispensables !

Aujourd’hui, grâce à la détermination des FACA, appuyées par les forces alliées russes et rwandaise plusieurs villes du pays qui étaient autrefois sous l’occupation des groupes rebelles de la CPC ont été reprises et contrôlées par les autorités légales. Désormais, la sécurité des institutions de la République et la protection des biens et des personnes qui, il y a pas longtemps paraissent impossible sont devenues une réalité.

 Les actes parlent plus que les mots et ceux qui doutaient de sa capacité nationaliste et patriotique ainsi que sa posture du Chef suprême des Armées restent sans mots!

De Boali à Garoua-Boulai en passant par Bouar ; de Bossembele à  Markounda en passant par Bossangoa, Nana Boguila  et Nana Bakassa ; de Damara à Sido en passant par Kaga-Bandoro, M’bres et Kabo ; de Sibut à Bakouma en passant par Bambari, Bokolobo, Bria, Alindao, Bagassou, Mobaye et Dimbi. Toutes ces villes jadis occupées par les hordes de la CPC sont libérées grâce aux actes de bravoure des FACA et des forces spéciales russes et rwandaises. Bientôt, les villes de Rafai, Zemio, Obo et Bambouti seront libérées des griffes des mercenaires sans foi ni loi de la CPC.

Car, déterminé pour la cause de son peuple, le Président TOUADERA a bravé vent et marrées pour  préserver les acquis démocratiques de son pays contre la politique impérialiste de l’ancienne puissance coloniale. Aussi, de mettre un terme à toutes les manœuvres déstabilisatrices qui sont monnaie courantes depuis plusieurs décennies. Des velléités nourris par les assoiffés du pouvoir ont plongé  la République Centrafricaine dans l’abime et freiné son développement socio-économique. 

Au demeurant, le deuxième mandat du Président Touadera sur lequel le peuple centrafricain repose son espoir de voir le pays prendre définitivement son envol est placé sous le sceaux du rétablissement de la sécurité, laquelle sécurité conditionne le retour à la paix, au vivre ensemble et à la cohésion sociale longtemps fragilisés.

Zéro groupe armé sur le territoire national d’ici la fin de l’année 2021, et le nom du Président et celui de tous les artisans qui l’ont accompagné dans cette traversée seront inscrits au panthéon de l’histoire de la RCA. Et Il en sera ainsi !


ICI1FO




Poster un commentaire