Burkina Faso : Assassinat de Thomas Sankara, Blaise Compaoré et plusieurs personnes mis en accusation par le tribunal militaire

Publicité

Blaise Compaoré (ph ICI1FO) 


La chambre de contrôle de la justice militaire a renvoyé le dossier de l'assassinat de Thomas Sankara, devant la chambre de jugement, confirmant les charges contre Blaise Compaoré, le général Gilbert Diendere et 12 autres personnes.

À l'issue d'une audience, le juge de la chambre de contrôle statuant en chambre de conseil, en matière criminelle et en dernier ressort, a prononcé la mise en accusation de Blaise Compaoré, Gilbert Diendere, Kafando Hyacinthe, Traoré Bossobe, Ouedraogo Nabonswende, Sawadogo Idrissa, Ilboudq Yamba Élisée, Ouedraogo Tibo, Belemlilga Albert Pascal, Dème Diakalia, Palm Jean-Pierre, Diebre Alidou Jean-Christophe, Kafando Hamado et Tonde Ninda.

Blaise Compaoré est accusé d'attentat à la sûreté de l'État, complicité d'assassinats et  recel de cadavres. 

Gilbert Diendere est lui poursuivi pour attentat à la sûreté de l'État, complicité d'assassinats, recel de cadavres et subordination de témoins. 

Le juge rejetant l'exception de prescription soulevé par des avocats de la défense, à donc renvoyé ces personnes "devant la juridiction de jugement afin d'être juges conformément à la loi".

Le juge a décerné contre eux tous une "ordonnance de prise de corps", afin d'être déposé à la maison d'arrêt militaire.

Il a maintenu le mandat de dépôt contre Gilbert Diendere déjà condamné dans le procès du coup d'État de 2015.

Le juge a maintenu les mandats d'arrêts lancés contre Blaise Compaoré, qui vit en exil depuis sa chute du pouvoir en 2014 en Côte d'Ivoire et Hyacinthe Kafando, présenté comme le chef du commando qui a exécuté Sankara et ses douze compagnons.

Il a également ordonné la transmission de huit scellés comportant diverses pièces du dossier. 

Ira Korotimi pour ICI1FO


250x250