Côte d’Ivoire : La CIED sensibilise les acteurs politiques de Bouaké sur la notion des élections apaisées

ICI1FO
ICI1FO Add a Comment 525 vues
Exif_JPEG_420

La Concertation Interpartis pour des Élections Démocratiques (CIED), a procédé comme rapporté à ICI1FO.COM, à la sensibilisation des responsables des différents partis politiques de la région du Gbêkê, et ce, en prélude aux élections municipales et régionales à venir. À cet effet, elle a organisé, avec l’appui du Système des Nations Unies, un séminaire de renforcement des capacités de ces acteurs du mardi 14 au vendredi 17 juin 2022 à Bouaké dans un complexe hôtelier.

Selon Blé Norlander Pierre, président de la CIED, l’objectif de cet atelier est de « promouvoir le dialogue et la tolérance entre les partis politiques, prévenir et gérer les violences autour des élections, promouvoir le code de bonne conduite des partis et groupements politiques, des candidates et candidats aux élections en Côte d’Ivoire et enfin engager les leaders politiques nationaux à promouvoir la non-violence en politique (…) Il s’agit également de parfaire les données de la paix en Côte d’Ivoire, dans notre pays.

Le pays est tellement si beau qu’il faut maintenir les acquis au lieu de les casser. Faire en sorte que la non-violence soit de mise et que nos concitoyens connaissent ce que c’est qu’une élection. Les populations doivent savoir que, aller voter pour Pierre ou pour Paul, ne doit pas être l’objet d’une guerre, ne doit pas être l’objet d’une insulte. Encore moins d’un discours de haine.»
La conseillère en paix et développement en Côte d’Ivoire pour le compte du Système des Nations Unies Docteur Grâce Kpouazounde, a fait remarquer l’importance de l’atelier, qu’elle a d’ailleurs salué pour sa mise en place. « Nous considérons que les partis politiques sont les ingrédients essentiels pour l’animation de la vie politique et une animation politique pacifique.

Il est donc important pour nous de nous associer à cette plateforme qui rentre dans l’intérêt de former, de sensibiliser, sur le rôle de la politique, de la démocratie pacifique, pour que la Côte d’Ivoire puisse continuer de consolider la paix et de rayonner dans la sous-région et même dans le monde.» a-t-elle indiqué.

Christ Yoann pour ICI1FO
Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 53 = 63

vous ne pouvez pas copier du contenu sur ce site